Un mot au tango et tout est dit...

Publié le par gribouille

Sortable ? Baisable ?

Non, bien mieux que ça, tellement plus à propos et de bien meilleur goût :

dansable !

Voilà à quoi on s'expose au tango, au mot qui fâche, hérissé de partout, connoté à l'excès.... mot malheureux qu'un danseur m'a lancé, pensant, ou faisant semblant de croire, qu'il me faisait un compliment. Pour rendre grâce à son sens de la précision et esprit de finesse, citons la phrase entière : tu es dansable maintenant !

ah ? donc avant j'étais tout juste passable ? à peine tenable ? tolérable ? Potable peut-être ?

J'en ai encore les zygomatiques tout retournés. Je pourrais tout aussi bien parler de mes babines retroussées : je ne suis pas sure que le mot "chienne" me serait plus injurieux. Retroussées ? hé qu'on m'en veuille pas, mais j'ai comme des envies de mordre parfois....

Je pourrais avec un peu de bonne volonté (en suis-je seulement capable ?) croire en une pointe d'humour. Mais les mots ont une résonance bien à eux qu'il est difficile d'ignorer. 

Juste danser et se laisser porter par la musique : n'est-ce pas ça qui importe ? Alors maintenant que tout est dit, le mot comme le danseur, pffff, ignorés, jetés dans les poubelles de l'oubli.

 

 

Commenter cet article

Alain 26/07/2015 21:24

Le plus difficile à supporter, c'est l'adverbe "maintenant"; bien que "dansable", qui peut être dansé est certainement douloureux à entendre, malheureux à exprimer. Quand on est aussi maladroit, on devrait s'abstenir de danser. Ton cuistre devrait trouver un sujet plus docile, et quand j'écris "sujet", je suppose qu'il pense "objet". Bravo pour ton blog. Continue de l'entretenir. L'adverbe est également fâcheux. Cela montre les vaines espérances du faquin.

Claudine 26/07/2015 12:48

Tout ce qui ne vaut rien ou pas grand chose, au recyclage de ton esprit devient de l'or !