Le coeur dans la main

Publié le par gribouille

Le coeur dans la main

Ce qui nous sépare se répare dans le tango : au coeur de nos mains, le tremblement d'une émotion, qui fore perfore, jusqu'à creuser un puits de désirs. S'y engouffrent pêle-mêle nos doutes et nos craintes. Mais déjà nos mains se quittent, nous rompons l'abrazo, notre réalité nous revient.

Retournons dans la danse, retournons dans ce rêve. Encore quelques tandas pour garder intact ce fil qui nous lie, juste quelques tandas, avant de disparaitre.

Commenter cet article

Clz 24/06/2016 21:09

Cet article illustre très bien ta peinture que j ai vue il y a quelques heures : une intensité une chaleur qui naît peu à peu et se libère de la gangue du quotidien pour toucher l essentiel...un couple se forme puis s'evapore à la fin de la tenda