Et la lumière fut !

Publié le par gribouille

Et la lumière fut !

Ô saint homme ! Invite-moi donc et sors moi de l'ombre dans laquelle je me fane. Ô superman ! Va, ne me laisse pas ainsi me flétrir sur une chaise, tends-moi la main et extirpe-moi de mon anonymat. Toi seul en as le pouvoir, ô toi l'élu des dieux de la danse, daigne me lancer une oeillade, fais pas ta timorée, va, choisis-moi. Ô frère humain, aies pitié d'une pauvre pécheresse qui a filé son collant et mis un décolleté pas plongeant. Allez, sois chic un peu, bouge-toi le cul, viens donc palper de mon abrazo, niquedouille. Merde alors ! tu vas me le faire ce cabeceo...! Sombre connard, qui me passe devant sans même me regarder. Ô toi étalon de mes deux, va te faire balader par une autre, va ! Va crever !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article