Froidure ou froideur ?

Publié le par gribouille

Il pèle. C'est peu dire. Au bout d'un quart d'heure à attendre comme une gourde sur ma chaise, j'ai les bouts des pieds gelés. Je sors le châle et me claquemure. Y a un zombie qui est assis à coté de moi, il porte moustache pour qu'il n'y ait pas de doute sur son sexe. Je cherche même pas à choper son regard. Je sais pas ce qu'il fout là, peut-être qu'il travaille son endurance au froid. Quelques couples dansent, ils ont l'air d'avoir chaud. Mais tout est froid autour. ça me fout le bourdon. Le froid. Les chaises vides. Le moustachu. Le temps qui file. Mes pieds qui ont arrêté de battre la mesure, tout engourdis. Et puis cerise sur le gateau : le truc censé te filer une pêche pas possible ? Un machin pour réchauffer l'atmosphère ? Non, ne rêvons pas : pas le brasero mais la démo. Merde. C'est trop tout à coup : je me casse, avant que mes oreilles et mes orteils ne tombent d'eux mêmes, rigides et cassants. Payer pour regarder, tout grelottant, danser un couple : zut, et c'est pour ne pas répéter deux fois "merde". Vraiment. on ne m'y reprendra pas. Le tango dans les abysses du froid, c'est pas pour moi. A trois pas en plus du quartier chaud de Pigalle, c'est con quand même. Allez zou. Au sex shop. Je peux toujours aller me rincer l'oeil à défaut d'avoir pu danser à l'oeil.

Commenter cet article

Claudine 11/10/2016 20:35

Mais où donc es tu allé ? Tu aurais mieux fait de venir au Barrio. ...Tu y seras samedi j espère Et si on ne danse pas assez au moins on aura le plaisir de nos confidences. ...

gribouille 12/10/2016 20:08

J'en ai même perdu ma féminité mince ! (mais où donc es tu allé- ?):))

Alain 10/10/2016 22:00

Si c'est une série "Tango à trois pas de Pigalle", je souhaite lire assez vite le second épisode; à quoi t'es-tu rincé l'oeil ? Au Jack Daniel ? Au Mojito ?
C'est drôle, je ne te vois pas dans un sex-shop; faut dire que je n'y vais pas.
J'espère que tu m'entends toujours et que tes pieds sont intacts. Un tango sans prendre tes jambes à ton coup mais prendre l'orteil et se tirer, c'est pro ! Prendre l'oreille et (t)ire-toi. Le temps file, écris-tu. Quans est-ce qu'on se revoit ? Avant les frimas ?

gribouille 12/10/2016 20:05

le second épisode, il va être vite raconté : rhume, nez bouché et kleenex, un véritable écRoulement nasal. Pas le pied quoi ! sur lequel très vitement je vais retomber . Car beaucoup d'expos à voir... proposition suit, bientot....