Lois de physique appliquée

Publié le par gribouille

Que votre partenaire soit de votre taille ne garantit  rien, mais s'il doit se passer quelque chose, osons l'osmose par exemple, il est nécessaire qu'il soit légèrement plus grand, pas plus, afin que votre tête ne s'encastre pas dans son aisselle, ou ne bringuebale pas dans le vide. Les meilleures danses sont celles que j'ai faites avec des hommes de ma taille, mâles légérement dominants, dans les bras desquels, sans s'appesantir, on se blottit, le corps épousant celui du partenaire. 1ere loi pour danseurs non ajustables : éviter l'abrazo fermé.

Le poids de la danseuse se trouve doublé avec un danseur maladroit. Prenez une masse légère, nommée Moi, soit M, prête à jouer les filles de l'air au moindre accroc, et mettez la au contact d'un poids  balourd, soit L (lui) transformé en B, Le bêta, il s'ensuit que le monde d'un coup devient lourd et encombrant. Suffit d'une attache trop serrée, d'un lien trop tendu. 2ème loi : laisser au partenaire un peu de liberté, de souplesse, d'air/aire/erre/R.... Ouf

A l'inverse,  la loi d'attraction donne : ML/R = fusion et plaisir

L'asynchronie, appelée encore le déphasé, est   une danse trop mécanique, sans écoute ni de la musique, ni de la partenaire. 3ème loi : la matière qui ne contient ni âme ni esprit n'est qu'inertie. La vie est souffle, flux et fluidité...

La poussée consiste à diriger sa partenaire en la poussant avec les bras. Plus la poussée est violente plus la partenaire comprend, vite et bien, qu'elle doit faire machine arrière. Le risque encouru est qu'elle finisse par se lasser, tant va la cruche qu'à la fin elle se casse, se tire, se carapate (mézigue il y a peu qui ai planté là mon danseur, au milieu d'une tenda. La poussée avait été violente mais les pieds n'ont pas suivi, et je me suis retrouvée les pétons écrasés par ce B, asynchrone et complétement déphasé, débile quoi). 4ème loi : lâcher tout en cas d'augmentation de la pression.

En cas de ventripotence exagérée, la danseuse ne sait comment se positionner : soit en angle aigu, soit en faisant le dos rond. Entre l'aigu et le rond, que choisir ? 5ème loi : dire non au bide trop généreusement mis en avant.

Une autre loi ?

 

 

 

Commenter cet article

Alain 22/03/2017 21:29

Physique, certainement. Une prose qui fait loi. Devant laquelle je m'incline, et me retire à "petits petons" (pourquoi cett accent aigu ? Est-ce la douleur ?)
tango: TANT VA LA CRUCHE A L' EAU, QU' A LA FIN ELLE SE CASSE, Bravo !

gribouille 25/03/2017 07:38

:) l'accent c'etait pour faire joli...

Claudine 22/03/2017 21:08

Scientifique ? Non ! Intellectuel ? Non ! Mais bien ecrit et bien senti ! Du vecu ! de lauthentique !