Dans le sac d'une tanguera

Publié le par gribouille

Voici le kit de survie pour tanguera en virée, un nécessaire qui se loge dans un sac de taille moyenne. Un repoudre nez. Du rouge à sourire. Un marteau bien évidemment : il serait vain d'aller en milonga sagement. Des chaussures de rechange et de quoi se ventiler. Un carnet afin de noter les saillies de vos danseurs. Un livre de quelques pages au titre suffisamment explicite pour que vous n'oubliez pas qu'en ce bas de monde le bonheur n'est qu'une illusion. De la broderie au cas où il faudrait patienter (ça peut être des perles mais c'est moins pratique, il vous faudra chausser vos lunettes de vue, et les perles peuvent facilement tomber et glisser sur la piste). L'agenda du tango sur iPhone et des dés pour le hasard. Quelques objets à connotation sexuelle en hommage aux dieux caliente de la danse. Quelques clous pour la fin du spectacle.

 Il me semblait important d'en dresser la liste, - non exhaustive d'ailleurs (n'hésitez pas à compléter), afin que les danseuses de Tango ne se retrouvent pas en milonga prises au dépourvu. Vous chantiez ?

Eh bien ! Dansez maintenant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Violette 02/08/2017 16:25

Hmmmmmm tes historiettes en tango sont toujours autant savoureuses!
Régulièrement je passe, et j'en lis quelques unes, c'est frétillant, amusant, mais quelque part, c'est aussi profond, un peu comme le sac à main d'une femme, je ne peux pas m'empêcher d'imaginer tous les neurones secoués par les émotions que la milonga fait sourdre de notre coeur de tanguera! autrement dit: tes textes croustillants me renvoient à mes expériences de fille du bal qui espère le mâle expert en tango, capable de me faire vivre la musique, un moment orgastique... et surtout, surtout, qu'il ne me donne pas de leçon de tango sur le dance floor !!!
Un abrazo fuerte muy muy muy afectuoso, ma gribouille!
Violette

gribouille 03/08/2017 00:06

ton passage par ici ainsi signalé me fait drôlement plaisir. j'ai hésité au début sur le pseudo et puis j'ai reconnu la plume, un certain style, tout en rythme et sentiments/émotions, vrai, et inventif, de qualité toujours. N'hésite pas à mettre ton blog en lien quant tu postes un com. Et vive le tango !

Claudine 14/04/2017 17:13

Ah si ! un tube de ali-bibi au persil pour l'haleine, celle de la tanguera ou même du tanguero ! Important l'haleine ! A part ça je crois qu'on a tout dit ; du moins l'essentiel !....

gribouille 14/04/2017 19:09

Complétement d'accord. Dans le même ordre d'idée, un déodorant. Je n'y ai pas pensé car je sens bon naturellement, je suis née dans une rose. Mais c'est vrai qu'on est pas tous égaux. :):)

ALAIN RUELLAN 14/04/2017 09:10

n'ayant aucune expérience du tango, il m'est difficile de compléter. Etant un mec, en +, il serait inconvenant de suggérer un objet manquant. Malgré tout, dans ce sac, il m'étonne de ne voir ni eau, ni monnaie; serait-ce parce que les tangueras sont supposées être invitées ? Et, ce cliché fait apparaître
sur la gauche un morceau de tissus rouge: serait-ce un string ? Là encore, je n'ai pas d'expérience en la matière.

gribouille 14/04/2017 15:21

ah ? tu n'as pas d'expérience en string ? ahahahaha. petit objet à connotation sexuelle : il me fallait de l'évidence. Quant aux billets plusieurs sortaient du sac. j'ai fini par les enlever, tant j'ai trouvé ça de mauvais gout, un string minimaliste est tellement plus chic. hahahaha. Je n'accepte pas d'invitation, très rarement : rien de bon là dedans. J'aime garder mon indépendance. Et pour finir, même homme, tu pouvais suggérer un objet.