Dictionnaire du tango

Publié le par gribouille

Tango : une étreinte éphémère entre un macho solitaire en noir nostalgique d'un amour perdu dans les nuits chaudes des faubourgs argentins et une femme fatale en rouge.

Buenos Aires : C'est toujours le voyage à faire, à placer dans une conversation. Les danseuses en ramènent des chaussures qu'elles portent comme des trophées. Les maestros et maestras y ont appris auprès des meilleurs.

L'éventail : attribut féminin.   A agiter comme une muleta ou chiffon rouge.

Accolade : unité de mesure de la popularité du danseur/danseuse. Une accolade  doit être bruyante et démonstrative. 

Gancho : unité de mesure pour danseuses. 

Cumparsita : moment ultime pour le danseur/la danseuse de convaincre. De quoi ? De ce que l'on voudra.

Maestro : toujours grands.

Maestra : toujours grande.

Festival : toujours formidable, surtout quand on s'adresse à ceux qui n'y sont pas allés.

Chaise : objet de torture ou de réconfort. Peut dans une même soirée et pour une même danseuse s'avérer l'un et l'autre tour à tour. Objet donc mobile, et peu fiable.

Piste : peut contenir plusieurs cercles. Changer en cours de danse de cercle est du plus mauvais effet. Enfer ou paradis : c'est pas le nombre de cercles qui en détermine la nature.

Abrazo : ouvert ou fermé, parfois semi-ouvert, parfois semi-fermé. 

cabeceo : mode de communication économe.

Snober et snobisme : ne pas confondre les deux attitudes, mais tous deux en vigueur dans les milongas. On ne mélange pas les torchons et les serviettes sur les pistes de danse comme on n'a pas élevé les cochons ensemble. A utiliser avec modération.

Codes/règles  : causes  de dissension entre danseurs. Partagent le monde du tango en deux  : les puristes et les autres. 

La marche : à ne pas confondre avec un parti politique. La base du tango. Le danseur/ la danseuse peut servir de déambulateur dans les cas extrêmes.

Adorno : clinquant et bling bling ou poinçonné 24 carats.

 

 

 

 

Commenter cet article

Alain 08/06/2017 18:27

J'ai découvert les dix-sept mots de ton dictionnaire du Tango. 17, comme la lettre Q. Pourquoi t'être arrêtée là ? Y aura-t-il d'autres entrées ? Et pourquoi ces mots ne respectent-ils pas l'ordre alphabétique ? Il s'agit bien d'un "dictionnaire". Alors ?

gribouille 09/06/2017 06:38

j'ai écourté le titre qui aurait du être : " petit dictionnaire portatif fait relativement à la va vite à destination des amateurs de tango qui ne connaissent pas leur alphabet". Alors ? ce titre te parait-il plus juste ? :):)
17 ? ah quand même ! c'est pas mal. Quoiqu'il en soit, ma devise : "quand on aime on ne compte pas"

Claudine 08/06/2017 14:19

Super ! Et tellement evident que je me demande comment tu ne l'avais pas écrit plus tôt ! Comme un "comment bien parler au pays du tango" Mais comment reconnaître le vrai le bon l'authentique danseur de Tango ? Tu en as déjà plus ou moins esquissé le portrait !
Bisous

gribouille 09/06/2017 06:39

Au Tango, on ne parle pas, Madame, on danse.