Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Entrelacs

Entrelacs

Entrelacs

Septembre. Et l'été qui n'en finit pas. C'est la rentrée pourtant. Pas à pas. Quelques lourdeurs, ça pèse. Deux milongas décevantes. ça prend pas. La reprise est difficile. De fait. Je peins plus que je ne danse : c'est mon espace de liberté, d'impro...

Lire la suite

 l'abrazo : essai d'anagramme

l'abrazo : essai d'anagramme

 l'abrazo : essai d'anagramme

Je ne suis qu'une illusion. du vent. du vide - du presque vide. Je me voudrais encore plus légère,encore plus inconsistante pour que tout me traverse sans me toucher. Pour que je puisse danser sans me consumer dans ton souffle, dans le désir de tes lèvres....

Lire la suite

Le coeur dans la main

Le coeur dans la main

Le coeur dans la main

Ce qui nous sépare se répare dans le tango : au coeur de nos mains, le tremblement d'une émotion, qui fore perfore, jusqu'à creuser un puits de désirs. S'y engouffrent pêle-mêle nos doutes et nos craintes. Mais déjà nos mains se quittent, nous rompons...

Lire la suite

"C'est familial"

"C'est familial"

"C'est familial"

Déjà il y avait "convivial" comme fourre-tout de peu de choses, outil sémantique à tout faire que tu peux mettre n'importe où, ça prend pas de place, ça se glisse entre deux virgules, et tout est dit, c'est-à-dire rien, ou presque rien, une simple accroche,...

Lire la suite

Fable sans héron

Fable sans héron

Fable sans héron

Un jour sur ses fiers talons allait, sans tabou, une tanguera au long nez emmanché d'un long cou. Elle déhanchait telle une reine. La salle de bal brillait ainsi qu'aux plus beaux jours. Les commères apprêtées y faisaient mille tours avec leur mâle dans...

Lire la suite

Les défaillances du réel

Les défaillances du réel

Les défaillances du réel

Putain, des fois, ça pue le cimetière. C'est tout un charnier en puissance qui tournicote, cocote, cotonneux. Mets ton masque à gaz, sinon tu ressors, t'es déjà à moitié mort. Ah oui, ça me monte au nez : je sens le cadavre, quelques relents. Le métro...

Lire la suite

Pour Karim

Pour Karim

Pour Karim

Pour Karim, avec lequel j'ai fait mes premiers pas de danse, dans la bonne humeur toujours, ton sourire, ta gentillesse,ta patience, avec lequel j'espérais bien un jour danser de nouveau, plus tard, ai-je pensé, ça viendra, un jour, au détour d'une milonga,...

Lire la suite

Sotto voce

Sotto voce

Sotto voce

De main en main je te prends je te laisse. Quelles sont les motivations de chacun. Tâter du cul ou se faire tâter ? tâter du social ? je me tâte, entre elle et elle, lui et lui. Quelle blessure à l'origine ? Corps animé. On dérive. La grâce dans une silhouette...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>